Le sous-bassin du Lez

Le Lez est un cours d’eau de montagne d’environ 36 kilomètres orienté Sud-Ouest/Nord-Est prenant sa source au fond du cirque de la Plagne de la réunion de trois torrents vers 1200 m dans le massif dominé par le Pic de Maubermé culminant à 2 880 mètres d’altitude.
Il est l’affluent de rive gauche du Salat qui draine le sous bassin-versant le plus important de l’ensemble du réseau (417 km²) ; il se jette dans le Salat à Saint-Girons.
Ces affluents majeurs sont l’Isard, l’Orle, le Balamet et le Ribérot sur son cours amont et la Bouigane sur son cours médian.

Géomorphologie-Géologie

Le bassin-versant du Lez s’écoule dans la zone primaire axiale des Pyrénées centrales, occupée par une succession de massifs granitiques autour desquels s’agencent les terrains sédimentaires paléozoïques. Cette zone est affectée de plis subparallèles* et est limitée au Nord par la grande faille nord pyrénéenne, le tout aligné dans la direction générale de la chaîne.
* un vaste pli synclinal au nord du Bocard d’Orle, à laquelle succède un large pli anticlinal appelé Dôme de Bentaillou (Bosost pour la partie espagnole) : ces plissements avec fracturations ont eu lieu durant l’orogénèse hercynienne puis ont été rajeunis durant l’orogénèse alpine plus récente. Cette structure a été entaillée jusque dans son cœur par la formation des vallées alluviales.

Dans ce contexte, la géologie est très complexe mais on peut noter la présence :

– de roches sédimentaires recouvrant les massifs granitiques préexistants : grès, calcaire (ex : calcaire de Bentaillou, de Crabère…), etc.

– du granite intrusif recoupant la série sédimentaire : ex granite du Ribérot.

Cela donne des formations variées à minéralisations diverses au niveau sédimentaire et métamorphique : quartzites, quartzophyllades, schistes, etc. dans lesquelles on retrouve notamment les minerais qui ont été exploités dans le haut bassin du Lez : zinc et plomb majoritairement (mines de Sentein et Bulard).

Hydrologie

Le Lez possède un régime torrentiel de type nivo-pluvial de transition qui se manifeste par des débits assez importants dès le mois de novembre (précipitations) et un maximum d’avril à juin (fonte neige et fortes précipitations). Les débits les plus faibles sont enregistrés d’août à octobre.

Lez amont
Modules interannuels du Lez à la station des Bordes sur Lez (code O0444010)
Moyenne mensuelle sur 46 ans (1971-2016)


Lez aval

Modules interannuels du Lez à la station de d’Engomer-Balaguères (code O0484010)
Moyenne mensuelle sur 48 ans (1970-2017)

Vous aimerez aussi...