Candidature Labellisation « Rivières Sauvages »

« Zoom » sur une action prévue au PPG 2017-2018

 CANDIDATURE AU LABEL « RIVIERES SAUVAGES »


Historique de la démarche

Dans le cadre de la déclinaison d’un partenariat national entre l’association Rivières Sauvages, le Ministère de l’Ecologie, l’ONEMA (devenue AFB-Agence Française pour la Biodiversité) et les agences de l’eau, un premier travail spécifique sur des cours d’eau en très bon état du bassin Adour-Garonne a été initié avec l’association. L’engagement pris par l’agence auprès de l’association était de financer une analyse sur certains bassins versants et cours d’eau apparaissant en très bon état. Le 1e niveau d’analyse réalisé a permis de dégager des cours d’eau présentant soit un potentiel fort, soit un potentiel intéressant nécessitant une confirmation par une analyse plus poussée issue de données locales. En Ariège, le Salat amont (Salau-Moulin Lauga), l’Alet et l’Arac avec ses deux affluents principaux (Liers et Courtignou) ont été retenus en potentiel intéressant.


Le Label « Site Rivières Sauvages »

Il a pour objectif de préserver et valoriser les rivières à très haute valeur patrimoniale. Il est attribué à un périmètre (territoire) et à un porteur de projet (structure responsable de la politique de préservation de la rivière ou du bassin) ainsi qu’à différentes parties prenantes. Au sens de la loi française, ce label est une marque collective simple.
Une « Rivière Sauvage » est une rivière :
1- répondant aux critères techniques du label
2- autour de laquelle existe un programme d’actions (durée 3 à 5 ans)
3- animée par une structure :

 ayant fait acte de candidature et ayant obtenu le label

 valorisant le Label Rivières Sauvages selon des conditions définies

 maintenant son engagement dans le temps

L’action prévue au PPG 2017-2018 

Les opérations prévues (évaluées à 30 jours de temps « technicien ») sont :

 La mise en place d’un Comité de Pilotage : un temps de concertation est nécessaire afin que élus du SYCOSERP connaissent bien les enjeux et les opportunités de l’obtention du label. En effet, cette démarche « environnementale » ne doit pas être vue comme une mesure de protection supplémentaire, mais comme un outil de gestion complémentaire à notre Plan Pluriannuel de Gestion (via un programme d’actions spécifiques) mais aussi de communication et de valorisation auprès du grand public, visant à préserver au mieux un milieu naturel qui l’est déjà et ainsi éviter qu’il ne se dégrade.
L’opportunité du label réside aussi dans le fait qu’aucune rivière pyrénéenne ne soit encore labellisée et que seule une autre rivière des Hautes Pyrénées soit ciblée comme potentielle.

 La récolte des informations et données nécessaires à l’instruction d’éligibilité au label via une grille de critères à remplir (données terrain et des partenaires/réseaux institutionnels : SIE, DREAL, AFB, FD pêche, ANA, etc.).

Pour en savoir plus : http://www.rivieres-sauvages.fr/

Vous aimerez aussi...